7 paramètres pour Réussir votre campagne d’e-mailing

7 paramètres pour Réussir votre campagne d’e-mailing 

 

Depuis l’apparition de la toile internet et des boîtes de courriers électroniques, les campagnes de courriers électroniques ou d’e-mailing se sont imposées comme l’un des outils de Marketing les plus puissants et performants.
Permettant une communication globale et personnalisée, le tout instantanément et à moindre coût, l’e-mailing fût vite adopté en remplacement ou en complémentarité du mailing classique.
Mais comment réaliser une campagne d’e-mailing efficace ? Quels sont ses buts et que peut-on en attendre ?

C’est ce que nous allons voir dans cet article !

1/ Qu’est-ce que l’e-mailing ?

La définition d’une campagne d’e-mailing est parfois floue, et pour bien commencer cet article, il est important de clarifier les choses.
L’e-mailing est une technique de marketing direct qui utilise le courriel / e-mail, comme moyen de communication.
Elle s’adresse généralement aux clients actuels afin de maintenir la fidélité, ou aux prospects afin de les convertir en clients.

2/ Pourquoi faire une campagne d’e-mailing ?

Contrairement à ce qu’on peut entendre ici et là ces dernières années depuis l’avènement des réseaux sociaux et le durcissement des règles entourant la pratique, l’e-mailing n’est pas mort !

Au contraire, les chiffres sont en hausse : selon une étude réalisée par le SCND en 2012, le chiffre d’affaire par l’e-mailing dépasse 97 millions d’euros (8% de croissance par rapport à l’année 2011) !
Bien que les réseaux sociaux aient pu paraître concurrents, il n’en est rien : ce sont deux manières différentes de communiquer, qui s’avèrent même être complémentaires !
De plus l’innovation profite encore à l’e-mailing : 25% des internautes consultent leurs emails sur leurs smartphones, et 6,2% sur leurs tablettes. Alors que quelques années auparavant, la lecture des e-mails se limitaient au lieu de travail et au domicile, les internautes les consultent maintenant dans le métro, dans une salle d’attente, dans la rue…
Le public est donc de plus en plus disponible pour l’e-mailing !

Peu importe le domaine dans lequel vous travaillez, vous avez forcément besoin d’une audience. Parfois, elle arrive toute seule, attirée par votre site et votre contenu, prêts ensuite à passer à l’acte d’achat, d’autres fois il est nécessaire de la démarcher. L’e-mailing est alors la meilleure solution pour exploiter sa base de données de prospects !
Un simple e-mail vous permet d’être visible, de familiariser le prospect à votre entreprise, et surtout de le convertir en client !

L’e-mailing est un art qui évolue… C’est pourquoi GC&Cie vous a concocté un condensé des points importants pour réussir sa campagne d’e-mailing en 2013-2014 !

metier-charge-emailing-crm

3/ Réussir son e-mailing

1/ Constituez une base de donnée de prospects de manière cohérente

En effet, votre liste de diffusion est la base de votre campagne ! Si elle est mal faite, votre e-mail sera incohérent et ne parviendra pas à toucher sa cible.
Lorsque vous écrivez, vous devez non pas vous adresser à une masse indifférenciée, mais bien à un seul profil, et entamer un dialogue. C’est pourquoi votre base de données de prospects doit contenir des personnes ayant les mêmes centres d’intérêts, les mêmes besoins, bref une cible qui sera touchée par votre message.
Segmentez bien les cibles de votre liste en accord avec vos objectifs, et lancez-vous !

2/ Justifiez votre campagne

S’adresser ainsi à un prospect qui ne vous connaît sûrement pas, n’est pas anodin. Vous avez une raison de le contacter ainsi, et vous devez donc vous attacher à la lui expliquer. Pourquoi le contactez-vous, et surtout que lui proposez-vous ?
Quel avantage peut-il tirer de cet e-mail ? Autant de questions auxquelles vous devez répondre.
Mettez vous à sa place ! Que veut-il entendre de votre part ?

3/ Ne soyez pas impersonnel !

Comme nous l’avons déjà dit ci-dessus, l’ère de la communication impersonnelle et indifférenciée est belle et bien dépassée ! Les internautes veulent sentir que l’on s’adresse directement à eux en tant que personne unique. Vous devez donc, dans le ton de votre message, créer une sensation de dialogue plutôt amical et à fort capital sympathique (à voir selon l’entreprise et les produits/services concernés).
De plus, une personne à qui l’on s’adresse directement sera non seulement plus facilement touchée par notre message, mais également bien plus susceptible de passer à l’action.

4/ Soignez l’objet de votre e-mail

Il faut garde une chose en tête: tous les e-mails ne sont pas ouverts. Et certains le sont plus que d’autres.
Quels éléments motivent l’ouverture du message ? L’expéditeur, mais surtout l’objet de l’e-mail !
C’est un point C-A-P-I-T-A-L qui détermine avant toute lecture la réussite de votre campagne.
Attachez-vous à créer un objet attirant, qui donne envie au lecteur d’ouvrir cet e-mail et de poursuivre sa lecture.
Proposez lui quelque chose, mettez en avant ce que l’e-mail lui apporte, toujours en vous adressant directement à lui !
Evitez les caractères spéciaux tels que le point d’exclamation ( !) ou d’interrogation ( ?), le pourcentage (%), et les mots tels que « gratuit », « réduction », « cadeau », etc… Cela suscite la suspicion auprès des boîtes e-mails, ces dernières ont alors souvent la mauvaise habitude de classer directement ce type d’e-mails en spam.
(Et les e-mails en spam ne sont jamais lus)

5/ Mettez en avant votre expertise

Le prospect sait ce que vous lui proposez, il a pris connaissance de vos produits et services et des bénéfices que vous pouvez lui apporter.
Mais une question demeure en suspens : pourquoi devrait-il vous faire confiance ?
Vous devez lui prouver que vous maîtrisez parfaitement le sujet dont vous parlez. Présentez lui vos clients précédents, vos réalisations et montrez-lui des preuves de votre compétence. Voire offrez-lui une garantie du type « Satisfait ou remboursé ». Le plupart du temps, les gens n’utilisent pas cette option et cela les rassure et favorise le passage à l’action.

6/ Trouvez le juste équilibre entre images et texte

Un énorme pavé de texte ne sera pas lu par l’internaute. Vous devez au maximum lui faciliter la lecture des messages.
Ensuite, il ne faut pas négliger l’intérêt de l’image. Face au texte, c’est un contenu reposant, qui est scanné en une fraction de seconde et  qui permet d’illustrer vos propos.
Néanmoins, beaucoup de boîtes e-mail bloquent les images, et le lecteur doit les autoriser manuellement pour qu’elles puissent s’afficher.
C’est pourquoi il ne faut donc pas baser son e-mail sur les images, mais les placer de manière équilibrée au sein de votre texte, de sorte qu’elles ne pénalisent pas le message si elles ne sont pas affichées.

7/ Multipliez les « call-to-action »

Maintenant que le futur client est au courant à la fois de votre expertise et de votre ou vos propositions, une dernière étape est nécessaire : l’inciter à passer à l’action !
La plupart des internautes, n’iront pas chercher eux-mêmes à vous contacter si vous ne les y invitez pas, malgré l’intérêt qu’ils portent à votre offre.
Ainsi, mettez en avant de manière claire tous les moyens de contact pour prendre rendez-vous, et tous les moyens de passage à l’acte d’achat.
Le « call-to-action » est le moment essentiel de votre e-mailing, son cœur, l’instant vous convertissez le prospect en client. Il doit être travaillé et mûrement réfléchi.

En suivant ces quelques conseils, vous êtes sur le chemin vers la réussite de votre campagne d’e-mailing !
Il existe de nombreuses plateformes d’e-mailing, et les règles afin que votre campagne d’e-mailing passe les filtres spam et soit ouvert changent régulièrement.

Nous sommes à votre disposition pour plus d’informations !

Géraldine Cavagnon et Vincent Fargeas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *